Propriétaire

Quelles conséquences du durcissement des conditions d'octroi du crédit immobilier pour les primo-accédants ?

Clock 5 minutes Clock Publié le 24/12/2021

durcissement octroi credit immobilier

Le Haut Conseil de la Stabilité Financière (HCSF) a récemment annoncé un durcissement des conditions d’octroi du crédit immobilier. Les banques devront donc respecter plusieurs éléments avant d’accepter les demandes de crédit immobilier des particuliers. Il est légitime de se demander ce que cela va changer pour les primo-accédants. Auront-ils toujours les mêmes avantages, ou ces derniers vont-ils être modifiés ? On vous en dit plus dans cet article.

Que signifie être primo-accédant ?

Les primo-accédants sont les personnes qui n’ont pas été propriétaires de leur résidence principale au cours des deux dernières années. Avoir le statut de primo-accédant permet de bénéficier de nombreux avantages au moment de contracter un prêt immobilier pour acheter une résidence principale pour la première fois.

Comme expliqué par les experts de papernest, les aides financières mises en place pour aider ces personnes à accéder à la propriété représentent :

  • un avantage fiscal : la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) d’un bien immobilier neuf situé dans une zone ANRU (Agence Nationale de la Rénovation Urbaine) passe de 20% à 5,5% ;
  • l’accès à des prêts à des taux d’intérêts plus avantageux : prêt immobilier à taux zéro, prêt à l’accession sociale, prêt action logement ou le prêt conventionné ;
  • des dispositifs mis en place par certaines régions dans le but de simplifier l’acquisition d’un bien immobilier. C’est par exemple le cas à Nantes ou Montpellier.

En quoi consiste les modifications des conditions d’octroi du crédit immobilier du HCSF ?

À partir du 1er janvier 2022, les conditions d’octroi du crédit immobilier vont être modifiées. Les banques devront donc respecter de nouvelles règles concernant les prêts immobiliers. Ces dernières ont été mises en place par le Haut Conseil de la Stabilité Financière (HCSF), qui, comme l’explique ce site, est une autorité chargée de surveiller le système financier dans son ensemble.

D’après les experts de papernest, les règles mises en place concernent principalement 2 éléments :

  • le taux d’endettement ne pourra plus dépasser 35% des revenus des particuliers ;
  • la durée des crédits immobiliers ne pourra pas excéder 25 ans.

La raison à ce durcissement concerne les risques d’endettement pour les familles, que le HCSF jugeait trop élevées.

Quelles sont les conséquences pour les primo-accédants ?

Durcir les conditions d’octroi du crédit immobilier pourrait avoir pour conséquence de rendre plus difficile l’accès au prêt immobilier pour les personnes les plus modestes, et notamment les primo-accédants. Afin de respecter les mesures mises en place, les banques vont être plus vigilantes sur les profils des emprunteurs, ce qui pourrait être défavorables pour les primo-accédants.

Toutefois, il faut noter que, selon les experts de papernest, les banques pourront, dans 20% des cas, déroger à ces mesures (ce pourcentage étant auparavant de 15%). Si vous êtes primo-accédant, et que vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté d’obtenir votre prêt, il est donc conseillé de faire attention lors de la constitution de votre dossier. Cela permettra peut-être à la banque de déroger à la règle pour votre situation.

Faire appel à un courtier immobilier vous permettra d’optimiser votre dossier, et ainsi augmenter vos chances de voir votre demande de crédit immobilier acceptée.

Auteur

E-mail

Vous souhaitez être au courant des actualités par email ?

Promis, pas de spam Ange

Ces articles pourraient aussi vous intéresser


Locataire

Coronavirus : Loyer à 0€ en avril pour les étudiants en logement universitaire

Lire l’article >

Locataire

Quel abonnement d'électricité choisir pour son logement étudiant ?

Lire l’article >

Bons plans

Economisez sur votre loyer étudiant en changeant de fournisseur d’énergie

Lire l’article >