Locataire

Comment financer ses études ? Découvrez nos conseils

Clock 5 minutes Clock Publié le 27/07/2021

financer etudes

La question du budget constitue l’une des principales préoccupations des étudiants. Ils ont souvent des difficultés à se concentrer sur leurs études à cause de la hausse régulière du coût de la vie étudiante. Entre les frais d’inscription et de scolarité, les dépenses quotidiennes, les frais de transport et le logement, il est difficile de s’y retrouver. De plus, le nombre d’étudiants dans l’enseignement supérieur augmente graduellement. Heureusement, il est possible de financer ses études en adoptant différentes astuces. Nous vous proposons de les découvrir dans cet article.

Travailler pendant ses études

Trouver un job étudiant constitue une solution avantageuse pour payer vos frais de scolarité et autres dépenses. Cet emploi à temps partiel est réalisé en parallèle avec vos cours et vous permet d’obtenir une première expérience professionnelle. Il peut être effectué tout au long de l’année ou pendant les vacances scolaires. La rémunération obtenue en contrepartie de votre travail pourra servir comme gratification personnelle ou pour accéder à un meilleur mode de vie.

Toutefois, vous devez bien organiser votre temps pour que votre travail ne gêne pas vos études. L’idéal est d’opter pour les contrats de travail hebdomadaire de 5 à 20 heures. Cela est possible si vous travaillez comme professeur particulier, baby-sitter, commercial dans un fast-food ou hôtesse. Ces postes vous sont utiles pour payer vos charges, mais vous apportent en plus de nouvelles compétences. Cumuler d’autres options de financement avec les gains réalisés peut également être utile pour financer ses études. 

Envisager l’apprentissage ou l’alternance

De nos jours, un grand nombre d’écoles privées prévoient dans leurs cursus l’alternance. Ainsi, les étudiants peuvent bénéficier de contrats de professionnalisation ou d’apprentissage. Cela leur permet de bénéficier d’une subvention pour leurs frais de scolarité. Ces frais sont entièrement payés par les entreprises où ils effectuent leurs formations. Bien entendu, ils touchent également un salaire et leurs formations représentent un atout à ajouter à leurs Curriculum Vitae (CV).

Différents cursus peuvent proposer une option d’alternance (masters, licences professionnelles, Diplôme universitaire technologique et Brevet de technicien supérieur). Cette alternative est envisageable si vous étudiez par exemple dans l’une des grandes écoles d’ingénieurs et de commerce. Les formations réalisées sont l’occasion pour les étudiants de se professionnaliser. Ces derniers pourront ensuite intégrer plus facilement le monde du travail. La prise en charge des frais de scolarité leur permettra en plus de suivre des cursus plus longs en fonction de leurs besoins et objectifs.

Profiter des aides étudiantes

L’État et les écoles proposent plusieurs aides aux étudiants afin qu’ils puissent faire des études supérieures. Le Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (CROUS) accorde notamment des Bourses sur critères sociaux (BCS). Ce type d’aide propose une subvention pouvant aller jusqu’à 5 679 € annuel et versés sur une période de 10 mensualités. Il permet à chaque boursier d’être prioritaire lors de la répartition des logements étudiants CROUS. Les BCS peuvent être complétées par l'aide au mérite pour les étudiants ayant obtenu une mention au baccalauréat (900 € par an).

Les étudiants souhaitant continuer leurs études à l’étranger peuvent aussi bénéficier de plusieurs aides. Vous pouvez distinguer l’allocation Erasmus+ octroyée aux élèves réalisant une partie de leur cursus en Europe. C’est le cas lors d’échanges inter-établissements. L’aide à la mobilité internationale est de son côté attribuée aux élèves boursiers BCS partant en séjours d’études dans d’autres pays. Il permet d’obtenir 400 € mensuels pour financer ses études à l’international.
Des bourses spécifiques, aides ponctuelles et réductions de frais sont également accordées aux étudiants. Par exemple, vous pouvez distinguer les bourses régionales pour les élèves en formations sociales ou paramédicales. Les étudiants souhaitant faire de la recherche peuvent signer un contrat doctoral avec l’État. Cela leur permet d’obtenir une subvention pour leurs études durant 3 ans (1 769 € par mois). 

Souscrire un prêt étudiant

Réaliser un prêt bancaire est une option envisageable pour financer ses études, mais doit être mûrement réfléchie. Ce prêt peut couvrir l’intégralité de vos études supérieures, avec des taux souvent avantageux et des durées de remboursement variables. Concernant le montant, vous pouvez bénéficier d’un crédit allant de 700 à  50 000 €. Vous pourrez rembourser votre crédit une fois vos études terminées.

Une personne devra toutefois se porter garante lors de votre demande auprès d’une banque de votre choix. Les banques proposent des prêts aux étudiants qui sont susceptibles de rembourser sans problème leur prêt étudiant. Elles peuvent cependant octroyer des prêts sans cautions si vous souhaitez emprunter de petites sommes (environ 1 000 €).

Il est à noter que plusieurs alternatives au prêt bancaire existent. Parmi eux, vous pouvez distinguer le crowdfunding. C’est un mode de financement participatif permettant aux étudiants de récolter des fonds pour leurs études et pour leurs dépenses (matériel de formation, loyer…). Le crowdlending est aussi basé sur le même principe, mais constitue un prêt d’argent. Vous présentez votre projet à de potentiels prêteurs afin d’obtenir leur soutien financier.

Auteur

E-mail

Vous souhaitez être au courant des actualités par email ?

Promis, pas de spam Ange

Ces articles pourraient aussi vous intéresser


Propriétaire

Nouveau service propriétaire : Créez votre visite virtuelle 3D pour votre location

Lire l’article >

Locataire

5 conseils pour réussir un entretien visio à distance

Lire l’article >

Locataire

Comment effectuer sa première déclaration ?

Lire l’article >