Unfortunately this article is not yet available in English. Our team is currently working on its translation.

Roomer

Les choses à savoir avant de rejoindre une colocation

Clock 5 minutes Clock Published at 06/07/2022

colocation

Les résultats d’admission parcoursup’ sont tombés, les dernières sessions d’examens à l’université arrivent à terme, c’est l’occasion parfaite pour emménager (ou déménager) !
La vie en solo ne vous attire pas et vous rêvez de vous installer avec des amis (ou de parfaits inconnus) pour découvrir les joies (et les galères) de la colocation ? 

Immojeune et la SMENO vous proposent un guide pratique pour tout savoir sur la colocation !

Pourquoi s’installer en colocation ?

Un avantage financier

Pour beaucoup, la colocation est avant tout un choix financier.
En effet, il est plus rentable de diviser un loyer avec d’autres personnes plutôt que de devoir régler un loyer tout seul ! Cette solution est d’autant plus intéressante si vous emménagez dans une ville étudiante puisque les loyers peuvent vite coûter très cher.
Par exemple, un 10m² à Paris dans le 16ème arrondissement coûtera en moyenne 650€. Un 40m² à Lille, proche de République Beaux-Arts vous coûtera près de 700€ par mois, ce qui peut être particulièrement coûteux si vous êtes étudiant.

S’installer en colocation permet aussi de profiter d’un logement plus grand et mieux situé, que vous n’auriez peut-être pas pu vous permettre de louer seul (en particulier si vous êtes étudiant) ; T2,T3 ou même une maison, le logement de vos rêves est à votre portée !

Ne pas être seul

Au-delà de l’aspect financier, la colocation est une excellente option si vous ne supportez pas la solitude.
Il existe des colocations de toutes les tailles ; à vous de choisir si vous préférez vivre avec 1, 3, 5 personnes, ou plus !
Que vous rejoignez une colocation composée d’inconnus ou que vous vous installiez avec vos amis ; vous découvrirez une façon de vivre unique en son genre.

Comment trouver de bons colocataires ?

S’installer en colocation avec des amis 

Vous connaissez sans doute le mythe (parfois tout à fait réel) de l’amitié brisée à cause d’une colocation désastreuse, c’est pourquoi il est important d’instaurer des règles pour réussir à vivre en communauté avec ses amis !

Vous pouvez mettre au point une fiche résumant vos personnalités : êtes-vous casanier ou au contraire un grand fêtard ? Êtes-vous plutôt organisé ou l’ennemi du rangement ?
Cela vous permettra de dresser un portrait des colocataires qui vous sera utile pour savoir si vous êtes compatibles.

Répondez honnêtement aux questions et pesez les pour et les contres ; projetez-vous en colocation avec vos amis et imaginez la vie au quotidien avec eux.
Dans l’excitation du moment, vous pourriez croire que rien ne pourrait venir entraver votre bonheur c’est pourquoi il est important d’essayer de garder un point de vue extérieur sur la situation !

Vous pouvez également mettre à l’épreuve votre savoir vivre en partant en vacances avec vos amis pendant 1 semaine ou 2.
Cela vous permettra de voir si vous parvenez à supporter vos amis pendant une période prolongée, vous pourriez également déceler des traits de comportement que vous n’aviez pas remarqué auparavant !
Vous et vos amis vous sentez prêts à surmonter tous les défis que vous pourriez être amenés à rencontrer ? Félicitations, vous voilà fin prêts à emménager ensemble !

S’installer en colocation avec des inconnus

Décider de partager un logement avec des gens qu’on ne connaît pas n’est pas toujours le premier choix qu’on pourrait faire, mais c’est une option intéressante si vous souhaitez rencontrer de nouvelles personnes tout en sortant de votre zone de confort !

Il existe plusieurs façons de trouver une colocation avec des personnes que vous ne connaissez pas. Vous pouvez demander à votre entourage s’ils connaissent des personnes de confiance qui sont en colocation et qui cherchent un nouveau colocataire.
Si vous êtes sur les réseaux sociaux, vous pouvez publier un post ou une story pour partager à vos amis votre projet de colocation, avec le bouche-à-oreille vous pourriez trouver votre nouveau foyer !

Rejoindre une colocation déjà formée

Une fois que vous avez trouvé une colocation qui pourrait vous plaire, vous pourrez être amené à passer un « entretien » (souvent autour d’un café ou d’une bière) pour apprendre à mieux vous connaître tout en déterminant si votre profil pourrait matcher avec les autres locataires.
Tout comme pour la colocation entre amis, l’idéal est d’apprendre à se connaître et cela passe par une bonne communication ; mieux vaut d’ailleurs s’y prendre à l’avance pour éviter d’intégrer une colocation sans prendre le temps de rencontrer les autres futurs locataires !

Comment trouver une colocation avec Immojeune ? 

Trouver une colocation peut s’avérer compliqué, surtout en période de forte affluence. Mais pas d’inquiétude, avec Immojeune, trouvez la colocation de vos rêves !
Accédez à plus de 4 500 offres de colocations partout en France ; appartement ou maison avec jardin, vous trouverez ce qu’il vous faut, le tout adapté à votre budget.

Filtrez vos recherches pour trouver le logement qui vous convient le mieux : prix, surface, localisation, type de chauffage, etc. ; un logement idéal passe par une recherche personnalisée !

Envie d’être prévenu quand de nouvelles annonces sont publiées ? Créez une alerte pour recevoir une notification par mail dès qu’un logement répondant à vos critères est mis en ligne.

Colocation, que faut-il savoir ? Nos infos pratiques !

Quelle assurance pour une colocation ?

Une fois que vous avez formé votre colocation, il ne vous reste plus qu’à souscrire une assurance habitation. Cette étape obligatoire mais rapide, vous permet d’assurer les membres de la colocation ainsi que vos biens !
Avec l’assurance multirisque habitation de la SMENO, bénéficiez d’une responsabilité civile et soyez protégés contre les sinistres à partir de 73€ par an.

Bon à savoir : le tarif de l’assurance habitation n’augmente pas avec le nombre de locataires. En cas de nouvel arrivant il vous suffit juste de l’ajouter à votre contrat, si vous bénéficiez d’une assurance habitation commune.

Le contrat d’assurance habitation est au nom de l’un des colocataires ; c’est le titulaire du contrat qui paie l’assurance habitation, vous pourrez donc vous arranger pour lui faire un virement afin de partager les frais !

Qui paie la taxe d’habitation dans une colocation ?

La taxe d’habitation est adressée à l’un des colocataires, attention toutefois car les services d’impôts ne répartissent pas le coût de la taxe d’habitation entre les colocataires. Comme pour l’assurance habitation, il faudra donc vous arranger pour répartir le coût de la taxe.

Quel bail pour la colocation ?

Le bailleur décide du type de bail que vous signerez en vous installant en colocation.
Il y a donc 2 types de baux que vous et vos colocataires pourrez être amenés à signer :

  • Bail individuel : chaque colocataire signe un bail avec le propriétaire. Quand le bail est individuel, les colocataires paient tous leur part du loyer, qu’ils envoient séparément au propriétaire.
    Si l’un des colocataires s’en va, sa part de loyer ne devra pas être prise en charge par les autres locataires.
  • Bail solidaire : les colocataires signent un bail unique avec le propriétaire. Dans ce cas, le loyer est payé en 1 fois par l’un des locataires, c’est pourquoi il faut veiller à programmer un virement automatique à la personne en charge de régler le loyer pour lui éviter toute mauvaise surprise !
    Le bail solidaire peut s’avérer pratique à la fois pour le propriétaire et pour les locataires. Cependant, si l’un des membres de la colocation décide de s’en aller, les autres occupants devront se partager sa part du loyer.
Auteur

E-mail

You want to follow news by mail ?

Promised, no spam Ange

Recommended articles for you


Roomer

ImmoJeune was on Chérie s'occupe de vous TV show - Chérie 25 channel

Lire l’article >

Roomer

Mobili Jeune : Tout savoir sur cette aide au logement

Lire l’article >

Owner

Nouveau service propriétaire : Créez votre visite virtuelle 3D pour votre location

Lire l’article >