Propriétaire

Remettre à neuf son bien avant de le mettre en location

Clock 5 minutes Clock Publié le 07/01/2022

Remettre à neuf son logement location

Rénover entièrement un bien destiné à la location peut donner lieu à plusieurs avantages, aussi bien du côté du bailleur que du locataire. Nous allons voir ici pourquoi certains travaux de rénovation sont obligatoires, quels sont les bénéfices à tirer d’une remise à neuf ainsi que les principaux travaux à effectuer dans un logement avant de le louer. 

Pourquoi effectuer la rénovation à neuf d’un logement avant sa location ? 

Des critères de décence obligatoires 

Lorsqu’un propriétaire souhaite louer son bien, il y a ce qu’on appelle des critères de décence à respecter. Cela signifie que le logement ne doit pas mettre en danger la sécurité et la santé du locataire. Il est donc obligatoire pour le bailleur de vérifier l’état du bien avant sa location et d’effectuer les travaux de rénovation si nécessaire. Les critères de décence portent sur le gros œuvre (toiture, menuiseries…), mais aussi les installations liées à l’énergie et à la plomberie. Par ailleurs, des normes de confort sont également appliquées aux équipements et à la surface habitable du logement.

L’augmentation de la valeur du bien 

Remettre à neuf un bien avant de le louer, ce n’est pas seulement assurer le respect des critères de décence. En toute logique, un logement entièrement rénové et bien équipé aura bien plus de valeur qu’un logement ancien qui n’a pas changé depuis sa construction. Il sera plus confortable et agréable à habiter, mais aussi plus économe en énergie. Sachant que les prix de l’énergie ont explosé cette année et que la hausse risque de s’accentuer, il est plus que jamais appréciable de réduire sa consommation d’énergie. Cela passe notamment par une bonne isolation et un système de chauffage performant.

Des aides financières possibles pour la rénovation énergétique 

Bien qu’elles aient été revues à la baisse en 2021, il est toujours possible de bénéficier d’aides financières à la rénovation énergétique et donc d’alléger son budget travaux. On peut notamment citer :

  • le dispositif MaPrimeRénov’ de l’Anah ;
  • la prime Coup de Pouce ;
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ;
  • un taux de TVA réduit à 5,5%

Pour profiter de ces aides, la condition principale est que les travaux donnent lieu à une meilleure efficacité énergétique. Il faut également que ce soit un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) qui se charge des travaux. Les critères d’éligibilité et montants accordés peuvent ensuite varier d’une aide à l’autre. 

Quels travaux de remise à neuf effectuer avant de louer un logement ?

La mise aux normes de l’installation électrique

Conformément aux critères de décence présentés plus haut, il est impératif que l’installation électrique d’un logement soit conforme aux normes en vigueur. En France, c’est la norme NF C 15-100 qui définit les règles à respecter. Elle porte dans un premier temps sur la sécurité des équipements comme le tableau électrique, les disjoncteurs ou encore les interrupteurs. L’installation doit également comporter un nombre minimum de prises électriques dans chaque pièce du logement afin de garantir le confort du locataire. Les travaux de mise aux normes peuvent être plus ou moins conséquents selon l’état de l’installation électrique actuelle.

Les travaux d’isolation thermique 

L’isolation d’un logement fait partie des travaux les plus importants pour la remise à neuf d’un logement, particulièrement en termes d’efficacité énergétique. En effet, une bonne isolation permet d’éviter les pertes thermiques et donc de mieux conserver la chaleur. Sachant que le chauffage représente la plus grosse source de dépenses en énergie d’un foyer, les économies réalisables sont conséquentes. C’est généralement au niveau des combles et des murs que l’isolation doit être améliorée en priorité, là où les pertes de chaleur sont les plus fortes. Les travaux d’isolation du sol et des fenêtres sont souvent moins urgents, mais peuvent aussi être nécessaires.

Les travaux de chauffage et de plomberie 

Après avoir rénové l’isolation d’un logement, la suite logique est de s’assurer que le système de chauffage est suffisamment performant. Si ce dernier commence à se faire vieux, il est fort probable qu’un changement d’appareil puisse permettre un bien meilleur rendement énergétique. Il peut par exemple être intéressant de choisir une chaudière basse consommation ou un modèle fonctionnant aux énergies renouvelables comme la chaudière à bois ou la pompe à chaleur. Enfin, des travaux peuvent également être nécessaires au niveau de la plomberie afin d’éviter les fuites d’eau et autres dysfonctionnements.

Auteur

E-mail

Vous souhaitez être au courant des actualités par email ?

Promis, pas de spam Ange

Ces articles pourraient aussi vous intéresser


Locataire

Comment financer ses études ? Découvrez nos conseils

Lire l’article >

Locataire

Bourse étudiante : on fait le point ici

Lire l’article >

Locataire

Parcoursup 2020 results: the next step, your accommodation

Lire l’article >